Webinaire sur l’élimination du paludisme dans le Commonwealth

Langue: En anglais

Date

Mercredi,
16 Mars 2022

Horaire

4.00 (Africa/Nairobi)

Nous avons été ravis de commémorer la Journée du Commonwealth en organisant un wébinaire le 16 mars.

Au cours du webinaire, nous avons discuté des progrès réalisés par les pays du Commonwealth pour atteindre l’engagement pris par les 53 pays en Avril 2018, de réduire le paludisme de moitié d’ici 2023.

Nous avons couvert des sujets tels que :

  • l’utilisation des données pour l’action
  • les efforts incroyables déployés par les ministères de la Santé pour maintenir l’accent sur le paludisme pendant la pandémie de COVID-19
  • le rôle des conseils pour mettre fin au paludisme

Ce que nous avons appris pendant le webinaire

En avril 2018, les 53 dirigeants des pays du Commonwealth se sont engagés à réduire de moitié le paludisme d’ici 2023, un engagement qui, s’il était atteint, pourrait prévenir jusqu’à 350 millions de cas de paludisme et sauver jusqu’à 650 000 vies.

À la suite de l’accord de l’engagement du Commonwealth lors du Sommet CHOGM de 2018, il a été convenu de suivre les progrès réalisés sur deux indicateurs :

  1. En bonne voie pour réduire l’incidence du paludisme de 50 % d’ici 2023
  2. En bonne voie pour réduire les taux de mortalité due au paludisme de 50 % d’ici 2023

Vaincre le paludisme repose sur l’établissement de partenariats pour promouvoir le plaidoyer, l’action, la mobilisation des ressources et la redevabilité. Cela nécessite un engagement politique de haut niveau, où les dirigeants s’engagent à agir et les partenaires à soutenir les activités, où les communautés s’approprient le combat contre le paludisme, où et le secteur privé devient plus réactif.

Professeur Sheila Tlou, Ambassadrice spéciale d’ALMA

Utilisation des données pour l’action

En 2021, le secrétariat du Commonwealth – en collaboration avec Malaria No More UK – a lancé le Commonwealth Malaria Tracker (Outil de suivi du Paludisme du Commonwealth) pour aider les pays à suivre les progrès réalisés sur ces deux indicateurs.

Le Dr Ruth Kattumuri (Directrice principale de la Direction de l’économie, de la jeunesse et du développement durable, au secrétariat du Commonwealth) a déclaré que les pays trouvaient le Commonwealth Malaria Tracker très utile car il présente un affichage interactif et visuel des progrès réalisés dans tous les pays du Commonwealth.

Une analyse fondée sur des données probantes est extrêmement importante pour comprendre la situation, l’analyser et l’utiliser pour déterminer les politiques, les mesures et les pratiques visant à résoudre les problèmes. Les dirigeants du Commonwealth doivent agir d’urgence pour reprendre de l’élan dans la lutte contre le paludisme – vers une réduction de moitié des cas de paludisme d’ici 2023.

Dr Ruth Kattumuri, Directrice principale de la Direction de l’économie, de la jeunesse et du développement durable, Secrétariat du Commonwealth

En savoir plus sur le Commonwealth Malaria Tracker (Outil de Suivi du Paludisme pour le Commonwealth)

Rôle des conseils pour mettre fin au paludisme

Thandile Nxumalo (présidente du Fonds d’Elimination du Eswatini) a expliqué comment le Fonds d’Elimination du Eswatini a mobilisé le secteur privé et les dirigeants communautaires pour aider à vaincre le paludisme.

Les conseils et les fonds d’élimination du Paludisme ont joué un rôle déterminant dans les pays dans lesquels ils ont été créés en travaillant avec les gouvernements pour lutter contre le fléau du paludisme.

Thandile Nxumalo, Président du Fonds Eswatini End Malaria

En Eswatini, Thandile Nxumalo a souligné les nombreuses façons dont le Fonds d’élimination du Paludisme d’Eswatini a soutenu la lutte contre le paludisme, notamment en mobilisant :

  • de l’argent pour la pulvérisation de résidus à l’intérieur et des campagnes publicitaires de sensibilisation
  • des contributions en nature telles que celles de la société de télécommunication MTN pour la notification de la maladie
  • l’engagement des chefs locaux pour faire passer le message dans les communautés sur le fléau du paludisme

En savoir plus sur les Conseils et Fonds pour l’Elimination du Paludisme.

Efforts pour maintenir l’accent sur le paludisme pendant la pandémie de COVID-19

Le Dr Aimable Mbituyimana (Chef de division, Paludisme et autres maladies parasitaires, Ministère de la santé du Rwanda) a parlé de l’impact de la pandémie sur les services de lutte contre le paludisme au Rwanda et de la façon dont les perturbations des services essentiels ont été atténuées grâce au renforcement des modèles de soins communautaires et à domicile et à l’intégration des messages antipaludiques dans les messages de prévention et de santé publique pour COVID-19.

Regardez une vidéo sur le programme de lutte contre le paludisme au Rwanda.

Coordination au haut niveau et élaboration du plan de plaidoyer en faveur de la lutte contre le paludisme

Dr Joël Ateba (Secrétaire permanent adjoint du programme national de lutte contre le paludisme) a parlé du lancement de la campagne nationale d’élimination lancée le 14 Mars 2022 au Cameroun sous le parrainage de la Première Dame du pays, Chantal Biya. Le Cameroun est l’un des 11 pays les plus touchés par le paludisme.

La campagne va s’étaler dans toutes les régions par tous les canaux, les canaux numériques, par toutes les voies de communication et nous devons atteindre toutes les communautés avec les messages clés, essentiels à savoir les emmener à adhérer effectivement aux interventions de lutte.

Dr Joël Ateba, secrétaire permanent adjoint du programme national de lutte contre le paludisme

Appels à renouveler les engagements contre le paludisme lors du prochain sommet CHOGM

Les panélistes ont lancé des appels concertés en faveur d’un renouvellement des engagements lors de la prochaine réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth de Kigali (Sommet de CHOGM) à Kigali en Juin Prochain.

Pour mettre fin au paludisme dans nos pays membres du Commonwealth d’ici 2030, il est important de s’engager à investir davantage dans les programmes de lutte contre le paludisme, à mieux cibler les populations à risque et à veiller à ce que les services atteignent les plus pauvres et les plus marginalisés.

Dr Ruth Kattumuri, Directrice principale de la Direction de l’économie, de la jeunesse et du développement durable, Secrétariat du Commonwealth

Le prochain Sommet sur le paludisme et les Maladies Tropicales Négligées (MTN) est l’occasion de réunir tous les dirigeants de pays, les donateurs, le secteur privé et toutes les parties prenantes pour discuter de la situation actuelle du paludisme et des MTN dans le monde, discuter des défis et proposer des solutions. Le segment de haut niveau, où les chefs d’État et les chefs de gouvernement se réuniront avec les investisseurs, sera l’occasion d’appeler à une action renouvelée et à des investissements accrus dans la lutte contre le paludisme, les MTN et la préparation aux pandémies.

Aimable Mbituyimana, Chef de division, Paludisme et autres maladies parasitaires, Ministère de la santé du Rwanda

Tout notre plan stratégique est budgétisé, mais nous avons encore des lacunes importantes pour financer toutes les activités de lutte contre le paludisme – et ces réunions de haut niveau sont essentielles pour maintenir le paludisme en tête de l’ordre du jour.

Dr Joel Ateba, Secrétaire permanent adjoint du Programme national de lutte contre le paludisme